Blog

Les hôtels de l’Eje Cafetero, l’embarras du choix

Les hôtels de l’Eje Cafetero, l’embarras du choix

Nous avons commencé en fanfare à Pereira auprès du Cotinga Hotel Spa où nous avions réservé l’unique suite de ce lieux, suite tout confort avec salle de bain très moderne et excellent accueil de Marisel et Eduardo, aux petits soins pour les clients. Nous y avons passé 2 nuits et profité de toutes les installations offertes sans aucun supplément de prix avec très belle piscine, jacuzzi, spa et sauna, très belle expérience que nous partageons avec vous tous. Attention, prévoir un bon répulsif efficace pour ne pas passer les nuits à vous gratter, cela peut vous pourrir le séjour, donc n’hésitez pas à mettre le paquet et à bien vous badigeonner le corps pour passer un très bon moment. Notre note 8/10

Après Pereira, nous sommes partis à Salento, nous avons pris un taxi, celui que nous avions déjà pris à l’aéroport pour nous amener à Pereira, le voyage nous coûté 150 000COP pour pratiquement 3/4 d’heure de route pour rejoindre notre second point de chute, à savoir l’Hôtel Salento Real. En y arrivant, nous avons été agréablement surpris par l’entrée et le grand espace avec ses escaliers maintenus par de grandes chaînes, tous les ingrédients étaient réunis pour nous faire passer un très bon moment, mais, dès l’entrée dans la chambre, nous avons rapidement déchanté. Les matelas n’étaient pas top, la chambre très sombre, à peine 2 petites ouvertures donnant sur l’extérieur, bonjour la joie et l’aération. Il y avait comme une sensation d’humidité, pas de climatisation et la catastrophe, la salle de bain qui datait, surtout la robinetterie de la douche, une honte, la poignée du robinet de l’eau chaude était cassée, ils n’ont même pas pris le temps de la remplacer, chambre plus digne d’un hostel que d’un hôtel, même si le personnel était sympathique, la prestation n’était pas du tout à la hauteur de ce que nous attendions. Peut-être que les chambres simples avaient un meilleur aspect, en tout cas, si vous venez avec vos enfants, la chambre qu’on nous a donné était juste horrible. Notre note 2/10

Après Salento, direction Filandia, nous avons pris une jeep depuis la place centrale avec nos valises et jeep partagée avec 5 autres personnes, peu confortable mais très économique vs les taxis, nous avons payé 6 500COP/personne pour nous rendre jusqu’à la place centrale de Filandia, soit un trajet d’environ 40 minutes. Une fois arrivés, nous nous sommes orientés à pieds vers notre nouvel hôtel, El Reloj Casa Hotel et alors là, quel soulagement, un hôtel pas trop grand, mais avec quel standing, comme nous aimons, beaucoup de boiserie et de luminosité, à deux pas de la place centrale. L’hôtel d’une catégorie 4* continue de se développer, des travaux sont en cours pour offrir des hébergements supplémentaires. Nous avons 2 chambres qui communiquent, très bien agencées avec un éclairage moderne, une salle de bain moderne et un matelas grand confort. Superbement accueillis par Kevin et par Malfi qui, dès notre arrivée, nous ont proposé une boisson fraîche ou chaude. Notre note 8/10

Demain jeudi et jusqu’à vendredi, nous finirons notre escapade dans la région du café dans la Réserve Thermale de San Vicente, à 2300 mètres d’altitude, où nous prendrons un taxi qui nous mènera à destination pour un tarif de 200 000COP. Après avoir séjourné ici, le constat est plutôt mitigé, certes les eaux étaient très chaudes, mais l’hôtel nous a laissé comme un goût amer; chambres vétustes, sombres, humides, sans parler de la douche, si vous voulez éviter de finir comme Claude François, faites très attention, des câbles électriques permettant d’avoir l’eau chaude sont juste au-dessus de la robinetterie, très moyen en terme de sécurité. Les déjeuners et dîners par-contre sont très copieux et même très bons, seul bémol, les petits déjeuners pas du tout adaptés aux européens entres autres, pas de pain ou viennoiserie, pas de confiture, pas d’eau, pas de jus de fruits, ce qui est le comble pour des thermes, du jamais vu dans le domaine hôtelier. La cascade “El Embrujo” était magnifique, elle se jette depuis 60 mètres de haut, vous pouvez vous y rendre en à peine 10 minutes à pied depuis la réception. Vous avez plusieurs bassins chauffés à différentes températures, celui qui est réservé aux invités de l’hôtel, eux-seuls peuvent y accéder par un passage en pleine jungle et là, un superbe moment en communion totale avec la nature. Vous pourrez y voir énormément d’espèces d’oiseaux, même les colibris! Pour accéder au thermes, la route est sinueuse, pas en très bon état, pas de macadam, uniquement des cailloux, donc attention par temps de pluie, cela peut vite devenir impraticable. Autre point négatif, lorsque vous prenez le petit déjeuner, le propriétaire des lieux vient vous voir et discuter un peu avec les clients, mais ensuite, et c’est très pénible, il vous vente au micro les bienfaits de son eau, bref, ça sent la vente à tout prix de son breuvage, à mon sens, cela n’a rien à faire dans ce type d’établissement et encore moins avec les personnes de passage qui viennent pour s’y reposer plus que pour écouter la bonne parole de ce monsieur. Le service y est également un peu désorganisé, aucune communication efficace entre les services, il y a encore de nombreux points à améliorer dans cet endroit en comparant avec des thermes en France ou ailleurs. Pour la partie entretien, enfin, les finitions sont très moyennes, les toits en tôle des cabanes sont rouillés ou d’autres tôles sont jetées par-dessus, un peu cache-misère, pas du tout en adéquation avec leur site internet qui vend très bien le lieux. Les jardins sont très bien entretenus. Notre note: 5/10

Laissez un commentaire

fr Français
X