Blog

Mer rose de Galerazamba, l’impact négatif du tourisme

Mer rose de Galerazamba, l’impact négatif du tourisme

Depuis une semaine, le site est fermé au tourisme, l’objectif de cette mesure étant de prévenir les dommages causés à cet écosystème et à sa plage la plus photogénique de Colombie. L’impact négatif que le tourisme a généré dans la mer rose de Galerazamba, située à moins d’une heure de Carthagène, dans le département de Bolivar, a joué contre lui lorsque les plages se sont détériorées après l’arrivée des milliers de visiteurs et que même les eaux sont devenues sombres à certains endroits. C’est pourquoi il a été décidé de fermer temporairement ces espaces jusqu’à ce qu’il retrouve sa couleur naturelle. Malgré l’interdiction d’accès, certains touristes continuent à venir et même à partager les photos sur leurs réseaux sociaux, les opérateurs sont préoccupés par le fait que certaines personnes, non officielles, facturent des entrées sans y avoir droit, un business parallèle qui porte préjudice à ce site.

Le ton rosé qui a attiré le regard de millions de touristes est dû à la culture du sel et pendant la saison de culture, des milliers de personnes sont venues sur la plage pour admirer cette coloration unique, mais malheureusement, la plage est maintenant fermée, une situation qui a obligé les locaux à faire entrer illégalement les touristes et les visiteurs par des sentiers improvisés, mettant même leur vie en danger. Pour sa part, la société concessionnaire qui détient les droits d’exploitation des salines, déclare que “la fermeture aux touristes et aux visiteurs a été faite en raison de la détérioration des salines et parce que des particuliers font illégalement payer leurs services pour permettre l’accès au site”.

Cependant, cette situation a suscité une énorme controverse à Galerazamba de la part de ses habitants qui prétendent se sentir lésés par la fermeture de la plage rose, car grâce à cette activité touristique, de nombreuses familles avaient réussi à améliorer leurs situations financières et ils nient les accusations portées par le concessionnaire. Ils se justifient par le fait qu’ils facturent uniquement les services de leurs guides. A ce jour les salines ont à nouveau rouvert au public.

Laissez un commentaire

fr Français
X