Mes vacances dans la Guajira

Mes vacances dans la Guajira
Mes vacances dans la Guajira

Le département de la Guajira en Colombie est l’un des plus beaux et incroyables. Sa richesse provient essentiellement de l’exploitation minière, de l’exploitation du sel (80% de la production en Colombie), mais également du tourisme en plein essor. 

 

Nous avions envie de découvrir cette région et nous avons choisit de faire le tour en 4 jours et 3 nuits grâce à notre opérateur sur place Viaja Guajira qui nous a proposé un circuit sur mesure par le biais de Léonard, très à l’écoute sur nos choix et nos envies. L’agence nous a proposé différentes options d’hébergement et en plus nous en avons sélectionné un qui nous plaisait bien. C’est parti pour un tour du 3 au 6 avril à la rencontre des Wayúu et de leurs coutumes.

 

Tout d’abord, pour commencer, le meilleur plan pour vous rendre dans la Guajira c’est de prendre un avion depuis Bogotá vers l’aéroport de Riohacha. Le vol opéré par Avianca à des tarifs très intéressants, puisque nous avons payé 956.300COP l’aller-retour pour 4 personnes, soit environ 220€. La durée de vol n’est que d’1 heure 15, mais attention au choc thermique dès que vous descendez de l’avion, vous passez d’une température de 16° à 31°! 

 

Une fois arrivés sur place avec 2 de nos amis, notre opérateur nous attendait avec une petite attention; il m’a offert une casquette de son agence, 2 t-shirts de la Guajira et des masques de protection, on ne pouvait pas espérer meilleur accueil. Leonard, le dirigeant de l’agence de voyage était accompagné de notre guide Albert avec son gros 4X4 Toyota pour démarrer notre belle aventure dont voici le détail du tour:

 

  • Jour 1: Déjeuner, dîner et hébergement La Consentida, tour Flamants Roses.
  • Jour 2: Petit déjeuner et départ vers la pointe la plus au nord. Déjeuner, Dunes de Taroa, Punta Gallinas, playa arcoíris, le phare. Dîner et hébergement chez Alexandra.
  • Jour 3: Petit déjeuner et direction Pilón de Azúcar, Cabo de la Vela, dîner et hébergement à la Ranchería Utta.
  • Jour 4: Petit déjeuner, rituel Wayúu dans une rancheria avec déjeuner, les salines de Manaure.

 

Durant nos différents trajets, sur des routes particulièrement compliquées et impossible à pratiquer si vous n’êtes pas équipés d’un véhicule 4X4, nous avons été en admiration devant ces paysages variés qui s’offraient à nous. Rouler à travers des pistes de sable, des parties avec des cailloux et des rochers, des chemins au milieu des cactus, jamais on ne se serait douté qu’il existait un endroit aussi magnifique.

 

MERCI AUX PRINCIPAUX ACTEURS, LES WAYÚU!

 

 

Nous avons donc commencé notre tour en douceur, à peine arrivés à l’aéroport vers 13h30, nous nous sommes rendus dans notre lieux d’hébergement où nous attendait notre premier déjeuner sur les terres de la Guajira, dans l’Eco Resort La Consentida situé sur la Boca Camarones

 

 

Idéalement situé entre la mer des caraïbes et le sanctuaire des flamants roses, c’était l’endroit parfait pour nous rendre en bateau vers le fief des flamants roses avec leurs énormes colonies qui coloraient tout le paysage. 

 

 

C’est également un lieux incontournable pour y voir les nombreuses espèces d’oiseaux comme les grues, les ibis ou autres. La ballade a durée un peu plus d’une heure sur un bateau à voile, la profondeur de l’eau n’excède pas plus de 50cm, les moteurs étant interdits pour préserver la faune, puis nous sommes rentrés à notre hôtel pour y dîner et dormir, car le lendemain, une rude journée nous attendait pour nous rendre sur la pointe la plus au nord d’Amérique du Sud, dans la haute Guajira.

Après une nuit de repos et avoir pris notre petit déjeuner, nous sommes partis dès 7h pour quelques heures de route à la découverte des points les plus importants de la région. Plus de 5 heures de route avant notre arrêt déjeuner, mais avant, notre guide nous a emmené dans un magasin pour faire le plein en eau pour notre consommation personnelle, mais également pour en distribuer aux enfants Wayúu avec du café et des gâteaux. 

 

 

Cela fait parti des traditions, car tout au long du parcours il y a des « barrages » tenus par des enfants, parfois par certains adultes, qui n’attendent que de recevoir ces précieuses denrées, l’eau étant rare en ces terres arides. 

Nous voilà enfin arrivés dans un restaurant perdu au milieu du désert dont seuls les guides connaissent l’endroit et qui propose de la langouste préparée divinement bien à tes tarifs très attractifs. Nous avons payé 30.000COP par personne, soit près de 7€ pour ces mets délicieux à souhait, dans le Complejo Camaronero Punta Soldado. Arrivés vers 13h00, le restaurant était complet, mais la plupart des voyageurs finissaient leurs repas, nous sommes donc restés tous seuls tranquillement pour déjeuner avec un restaurant complètement vidé, sans aucun bruit, juste nous 6 et notre guide avec un personnel déjà beaucoup plus relâché après le gros service. Le gérant m’a indiqué qu’il servaient en moyenne plus de 200 déjeuners chaque jour. En plus d’avoir une vue spectaculaire sur la baie, vous y mangez très bien et c’est un lieux que je vous conseille vivement de visiter, introuvable si vous n’êtes pas du coin et très bon.

 

 

Après notre déjeuner très copieux, nous reprenons la route pour nous rendre dans les dunes de Taroa et là encore, quel spectacle, nous en prenons plein la vue devant cette dune gigantesque dune qui, une fois franchie, se jette dans la mer des Caraïbes. Vous pouvez vous baigner ou même descendre la dune sur une planche pour vous jeter directement dans la mer, mais une fois en-bas, la montée est très rude, mais que c’est beau, jamais je n’ai vu un paysage aussi impressionnant, c’est vraiment un lieux de passage obligatoire dès lors que vous visitez la Guajira. 

 

 

Après quelques photos et vidéos sur place, nous reprenons la route vers Punta Gallinas et son célèbre phare. Là encore, les routes sont très difficiles et nous avons été bloqués à cause d’un véhicule qui s’est ensablé au milieu d’un passage difficile avec une montée où vous devez prendre de la vitesse pour pouvoir passer, malheureusement, nous nous sommes retrouvés dans la même situation ainsi qu’un autre véhicule peu de temps après. Heureusement qu’il y avait de la solidarité entre les divers opérateurs, cette petite mésaventure nous a freiné une petite heure, mais c’était génial comme expérience, nous nous sommes tous mis à pousser les gros 4X4 pour se sortir de cette situation. Il paraît même que des personnes sont restées bloquées toute une nuit jusqu’au lendemain matin, donc prévoyez suffisamment d’eau et de quoi vous alimenter si vous n’êtes pas nombreux dans le véhicule.

 

 

Une fois arrivé sur le site de Punta Gallinas avec son fameux phare et la fresque murale qui indique aux visiteurs que nous nous trouvons enfin sur la pointe la plus au nord d’Amérique du Sud au meilleur moment, lorsque le soleil se couche. Sur la plage on peut y voir de nombreuses pierres superposées les unes sur les autres, qui créent des sculptures uniques et qui sont l’œuvre des voyageurs, il n’y a aucune signification religieuse ou même Wayúu. 

 

 

Le soir, nous nous rendons à notre hôtel, hospedaje Alexandra à Punta Gallinas, ne vous attendez pas à du grand confort, cela a été la pire expérience que nous avons vécu dans ce tour, pas d’eau dans la chambre, l’électricité est coupée de minuit à midi, pas terrible lorsque vous devez recharger vos différents équipements pour toute la famille. Nous y avons dîné, c’était simple, mais correct, la bonne nouvelle, aucun moustique à l’horizon et pas besoin de climatisation, de toute façon il n’y en avait pas, si ce n’est un ventilateur, mais qui s’arrête dès minuit! La literie était très basique, pas très confortable et en single bed pour chacun de nous 4. La nuit est assez bruyante, les autres voyageurs dormaient dans des hamacs en face de notre chambre et parlaient fort, en plus des chiens qui aboient toute la nuit, c’est un établissement que je ne vous recommande pas du tout, de plus une des responsable était aimable comme une porte de prison, pour le service, vous repasserez…

Le lendemain matin, nous sommes partis pour voir le lever du soleil sur la plage de Punta Agujas, seuls au monde à profiter de ce moment magique sur la Bahia Hondita. Ensuite, retour à l’hôtel pour y prendre notre petit déjeuner, là non plus, pas le top, les œufs n’étaient pas baveux, très basse gamme, même s’il n’y a pas beaucoup de choix de logement, vous ne pourrez trouver que mieux en passant votre route.

Après avoir repris la route, notre guide nous a arrêté à la Bahía Portete, un ancien port de pêcheurs où beaucoup d’habitants ont été exterminés par des paramilitaires le 18 avril 2004 et le village détruit en intégralité, plus de 600 habitants ont dû quitter leur habitations pour se rendre au Venezuela proche, un moment chargé en émotion.

 

 

Direction ensuite un petit village où certains membre de la famille de notre guide Albert habitent, quel dépaysement et quelle gentillesse de ses habitants où un café nous a été offert et où nous avons acheté quelques petits bracelets tissés.

 

 

La Station service et la boutique

Nous reprenons la route, direction la playa Arcoíris, avec sa mer agitée avec ses vagues qui claquent le récif, pensez à prendre la photo au bon moment. Là encore, beaucoup de pierres superposées les unes sur les autres par les nombreux voyageurs qui visitent ce site. 

 

 

Puis nous nous rendons vers le Pilón de Azúcar, une colline qui surplombe la mer de Caraïbes à plus de 70 mètres de hauteur et avec une vue spectaculaire à 360°, comptez environ 15 minutes pour accéder au sommet où se trouve un autel avec la vierge Fatima et où vous êtes secoués par de fortes rafales de vent, donc la prudence reste de mise à cet endroit très accidenté. Vous pourrez admirer les différentes nuances de bleu de la mer en fonction de la luminosité et du soleil qui viennent caresser les vagues, une vue absolument incroyable!

Après la descente du Pilón de Azúcar, nous nous rendons enfin au Cabo de la Vela et sa plage paradisiaque avec ses énormes vaques, telles des rouleaux compresseurs pour certaines, mais alors là, quelle beauté et quelle vue, nous nous sommes régalés et nous sommes baignés pendant plus d’une heure, même si l’eau est un peu fraîche, mais c’est le point d’orgue de la visite. Cabo de la Vela est considérée comme l’une des destinations touristiques les plus prisées des voyageurs qui se rendent dans la Guajira. Avant de pouvoir accéder à la plage par des escaliers en bois, il y a une petite place avec plein de stands Wayúu qui vous proposent de l’artisanat local haut en couleurs. Lorsque vous descendez les marches, il y a une première plage assez chargée en visiteurs, mais il y en a une juste après où vous êtes tout seuls à profiter du soleil et de la vue exceptionnelle qui s’offre à vous. Si vous allez avec vos enfants, il n’y a pas de sauveteur, il y a du courant, donc soyez vigilants et surveillez leur baignade.

Dernière nuit où nous allons séjourner dans l’hôtel de notre choix, la ranchería Utta, dans le Cabo de la Vela, un hôtel haut de gamme avec un restaurant exceptionnel et magnifique tout en bois et avec un toit en paille où vous pourrez manger de la langouste ou d’autres plats préparés selon vos demandes et très bons. Les chambres sont très spacieuses, la décoration est dans le style de la région, décorée avec goût. Seul petit bémol, certains touristes qui, le matin, au petit déjeuner, se permettent de mettre leur propre musique sur leurs smartphone en dérangeant les autres clients, c’est ce qui a un peu gâché notre matinée, car tout les reste était très bien, la literie confortable, le petit déjeuner excellent avec des fruits frais et des jus d’orange frais. Notre chambre donnait sur la mer, un paysage de carte postale où nous avons été bercés par le bruit des vagues. Une boutique accolée au restaurant propose divers produits locaux et, en sortant du restaurant qui donne sur la plage, vous trouverez également des femmes Wayúu qui vous proposent des mochilas de toutes les couleurs, des bracelets, des voiles…magnifique.

Après cet émerveillement, nous nous rendons au Kama’Aichi, une ranchería qui se trouve sur des terres sacrées Wayúu. Nous sommes accueillis par Xiomara qui nous raconte l’histoire de son village et de ses traditions, puis nous fait participer à la danse traditionnelle. Vient ensuite le moment du déjeuner, puis du rituel sacré où nous nous chargeons d’ondes positives avant de partir vers notre dernière destination, les salines de Manaure.

À 63km de Riohacha, les salines de Manaure produisent 80% du sel consommé par les colombiens. D’énormes montagnes de sel à perte de vue, 1 million de tonnes de sel par an sortent d’ici, impressionnant. Les conditions météorologiques (soleil, vent, pluie rare) sont optimales pour produire un sel d’excellente qualité. Nous avons pris quelques photos, pas celles que nous voulions, car un garde est venu gâcher cette fin de tour en nous refusant d’accéder au site, dommage, car l’opérateur reverse une cotisation à l’association qui permet aux touristes de visiter cet endroit, peut-être ce gardien a-t-il été interrompu pendant sa sieste, donc nous gardons une certaine frustration sur cette dernière visite qui était prévue dans notre tour.

C’est ainsi que s’achève cette très belle aventure dans la Guajira, 4 jours et 3 nuits à visiter les points les plus importants de la Haute Guajira, des souvenirs inoubliables, des enfants Wayúu très souriants et qui se contentent de peu, nous avons beaucoup à apprendre d’eux en étant des privilégiés au grand confort, à nous plaindre sans cesse de tout. Eux se contentent de ce qu’ils ont et sont heureux, une belle leçon de vie pour tous les voyageurs. Merci encore à notre opérateur Viaja Guajira, à Leonard et à notre super guide Albert.

Nous finissons nos vacances à Mayapo, à l’hôtel Wayira Beach pour récupérer de ce superbe voyage et où nous passons 6 jours et 5 nuits en formule « all inclusive ». Cet hôtel a une capacité d’accueil de plus de 400 personnes réparties dans le grand bâtiment qui se fond parfaitement avec le paysage et les cabanons individuels aux couleurs et dessins Wayúu. Une superbe piscine avec toboggan et cascade artificielle avec un revêtement au sol aux couleurs sable procurent une sensation d’avoir une piscine à même le sable du désert. Une belle boutique vient d’ouvrir en face de la réception pour vous acheter des souvenirs ou boissons locales.

 

Autres articles