Zones protégées pour l'écotourisme en Colombie

Zones protégées pour l'écotourisme en Colombie
Zones protégées pour l'écotourisme en Colombie

 

Parques Naturales de Colombia a fait un rapport sur les destinations, les réserves, les parcs et les lieux protégés où vous pouvez faire de l'écotourisme avec ses coûts.

 

Au total, il y a 10 aires protégées que l'entité a annoncée, parmi lesquelles les régions amazonienne, andine, caribéenne, insulaire et pacifique, comme l'a rapporté RCN Radio, qui a compilé la liste des quatre sites à ne pas manquer au cours de cette saison. Parmi les activités qui peuvent être faites il y a : l'alpinisme, le trekking, l'observation de la faune et de la flore, la plongée en apnée, la spéléologie, entre autres, qui dépendent de la région, de la météo et des conditions générales pour pouvoir les pratiquer. 

 

Parc Naturel National de Tayrona

 

Cette destination est l'une des plus attrayantes pour les touristes, située à Santa Marta dans le département de Magdalena, il garde d'innombrables histoires ancestrales et culturelles parmi sa faune et sa flore abondantes et exotiques. Les tarifs varient selon les locaux et les visiteurs étrangers. En basse saison, si vous êtes local ou un étranger résidant dans le pays ou membre de la CAN, le prix d'entrée est de 19.500 $, tandis qu'en haute saison, il est de 21.500 $. 

 

 

Parc Naturel de Chingaza

 

Dans cette zone se trouvent de nombreuses histoires et pensées secrètes héritées des Muiscas et des Guayupes, des peuples autochtones qui gardaient ce territoire, ainsi que des communautés paysannes qui habitaient la région il y a moins de 40 ans. Il est situé dans la zone andine, plus exactement dans la chaîne de montagnes orientale, très proche de la capitale du pays, à seulement une heure de route de Bogotá, ce parc de 76 000 hectares de verdure renferme un véritable trésor naturel. Dans cette destination, vous pourrez profiter de la faune et de la flore, camper avec l'autorisation respective de la Corpochingaza Community Ecotourism Corporation. Cette réserve naturelle abrite de nombreuses espèces protégées comme l’ours à lunettes, le cerf andin ou encore le condor des Andes.

 

Pour entrer dans le parc, vous devez vous inscrire au moins trois jours à l'avance. Les heures d'accès sont de 7h00 à 11h00 du lundi au dimanche. Le coût d'admission est de 18.000 $ pour les ressortissants ou étrangers résidant en Colombie âgés de 6 à 25 ans.

 

 

Parc Naturel National du Cocuy 

 

Les forêts et les landes mettent en valeur cette zone, ce qui en fait "la plus grande masse glaciaire de Colombie". Parmi les 150 lagunes du Parc qui enrichissent l'approvisionnement en eau de la Sierra, il convient de mentionner la lagune de La Plaza, qui possède un drainage singulier en forme de cascade ; la lagune d'Avellanal et la lagune de Grande de la Sierra, remarquables pour leur couleur frappante et pour leur extension de plus de 35 hectares. Il dispose également de 4 vastes sentiers autorisés pour les promenades écologiques. Neiges éternelles, sommets impressionnants, lacs d’altitude, végétations étonnantes, le parc El Cocuy offre un vrai décor de carte postale à tous les amoureux et passionnés de la montagne, il est considéré aujourd'hui comme l’un des espaces de randonnée les plus époustouflants de Colombie...

 

L'accès au parc n'est actuellement pas autorisé pour les étrangers, en revanche, les locaux peuvent y accéder entre 6h00 et 8h00. L'heure de départ est comprise entre 13h00 et 17h00.

 

 

Parc National de Chicamocha

 

Situé sur la route Bucaramanga - San Gil, dans le département de Santander, en plus de profiter des espaces naturels, les visiteurs ont la possibilité de traverser le canyon de Chicamocha en téléphérique pour un coût de 57.000 pesos. Situé entre Bogotá et Bucaramanga, il est considéré comme le deuxième plus grand canyon du monde…Avec ses 2.000m de profondeur et ses 230 km de longueur, il écrase son concurrent américain bien plus connu, le Grand Canyon et ses 1.600m de profondeur…

 

Autres articles